Expo photo

bicik
« Ces jeunes ont adopté le vélo comme forme de loisir », avant 1964, Archives de la Ville de Québec, N019530, Collection Gilles Sanfaçon.

La Nef est fière de présenter l’exposition de photographies : « Saint-Roch : à pied, à cheval, en voiture », réaliser par le collectif La Lanterne. Cette exposition gratuite vise à valoriser la riche histoire populaire de Saint-Roch. Le thème en est le transport, ce qui permet d’aborder les différentes périodes historiques qui ont marqué le quartier : du quartier industriel à celui des nouvelles technologies.

Une dizaine de photographies, des anecdotes historiques et des jacquards réalisée par la Maison des Métiers d’Arts de Québec (MMAQ) orneront la façade de la Nef du 22 juin 2016 au 30 septembre 2016.

Vous avez dit transport ?

Saint-Roch a toujours été une plaque tournante des déplacements et du transport en commun à Québec. Aborder la question du transport dans l’histoire du quartier du transport dans l’histoire du quartier permet de mettre en perspective les enjeux contemporains du transport.

  • Le tramway, SRB et Uber
  • Le transport en autobus privé vs la STCUQ et le RTC
  • La transition tramway-automobile

Partenaires

Cette exposition est mis sur pied par le collectif la Lanterne. Elle ne pourrait pas avoir lieu sans l’aide précieuse de :

CQ St-Roch_coul_out  Ville de Québec

CEcoSol_LOGO_CMYK_115U LG-LaNef copies

AgnesMaltais_CartePostale_full_couleur Carte_JYDuclos   École des métiers d'art

La Lanterne

Composé d’amoureux de l’histoire de Québec et du Québec, qui a pour but de mettre en valeur et de défendre le patrimoine et la mémoire de l’histoire populaire de Québec.

Le collectif compte trois membres :

  • François G Couillard, auteur de deux sites web pédagogiques sur les quartiers Saint-Jean-Baptiste et Saint-Roch : Le Faubourg, une histoire populaire et Saint-Roch, une histoire populaire. Il a aussi créé et guidé plusieurs visites dans ces quartiers depuis 2011, qui ont connu un franc succès.
  • Mathieu Houle-Courcelles, étudiant au doctorat en histoire à l’Université Laval. Mathieu a travaillé pendant plus de 10 ans comme organisateur communautaire au centre-ville de Québec, y compris dans le quartier Saint-Roch. Il est l’auteur du livre Sur les traces de l’anarchisme au Québec (1860-1960).
  • Baptiste Piguet, professeur d’histoire-géographie français arrivé depuis peu à Québec et passionné par l’histoire de sa nouvelle ville.
Publicités